Une caricature politique constitue un type de document primaire.

Une caricature politique constitue un type de document primaire qui peut révéler le climat social, politique et intellectuel de l’époque. Le caricaturiste Arthur Racey représente Mackenzie King comme un opportuniste proposant des politiques « pour tous les goûts ». Bibliothèque et Archives Canada, No compte 1971-65-31

Sources primaires

Les documents historiques, comme les lettres, textes, dossiers, journaux, dessins, articles et autres pièces d’information laissées derrière par ceux qui ont quitté ce monde, sont de véritables trésors pour l’historien. Il s’agit de sources primaires qui permettent de dévoiler les secrets de la vie dans le passé. Les historiens apprennent à lire ces sources. Mais lire une source pour trouver des preuves et lire une source pour trouver de l’information exige deux approches différentes. On peut voir cela, de façon grossière, comme la différence entre lire le bottin téléphonique (pour trouver de l’information) et étudier l’empreinte d’une botte dans la neige sur la scène d’un meurtre (pour trouver des preuves). En consultant le bottin téléphonique, on ne se demande pas «Qui a écrit ce bottin?» ou «Quelle est son incidence sur ses lecteurs?» (Sauf, peut-être, si nous ne trouvons pas l’information recherchée ou obtenons un mauvais numéro). Nous lui faisons implicitement confiance. D’un autre côté, avec l’empreinte du pied, cette trace du passé, il n’existe pas de lecture comparable. Une fois que nous avons établi de quoi il s’agit, une empreinte de botte, nous l’étudions pour savoir si elle peut nous donner des indices sur la personne qui portait les bottes, le moment où l’empreinte a été faite, la direction que prenait cette personne, ainsi que d’autres détails sur ce qui se passait à ce moment précis. Les manuels d’histoire sont généralement utilisés comme des bottins téléphoniques : on y cherche de l’information. Les sources primaires peuvent être lues différemment. Pour bien les utiliser, il faut les placer dans leur contexte historique et en tirer des hypothèses afin de mieux comprendre ce qui se passait au moment où elles ont été crées.

Qu’est-ce qu’un « repère »?

<p>John W. Hartman Center for Sales, Advertising &amp; Marketing History,  <br />Duke University Rare Book, Manuscript, and Special Collections</p>

Selon les géologues, un repère (ou benchmark en anglais) est une marque faite sur un objet permanent dont la cote d'altitude est connue, par rapport à un niveau de référence officiel.

Un support (appelé bench en anglais) était encré dans la marque afin d’y installer l’instrument de mesure de l’arpenteur-géomètre. Toutes les références ultérieures étaient alors faites en fonction de ce repère.

L’emploi du terme « repère » pour signifier une norme de qualité (ou benchmark en anglais) est apparu pour la première fois en 1842.

Les documents de base que l’on trouve sur le site du projet Repères visent à aider les enseignants à établir des normes pour évaluer l’apprentissage, par les élèves, des modes de pensée qui constituent la réflexion historique.

John W. Hartman Center for Sales, Advertising & Marketing History,
Duke University Rare Book, Manuscript, and Special Collections