Les rébellions de 1837 : Explorer les causes et les conséquences

Concept(s) Cause and Consequence

Exemplary example of Cause and Consequence

Prepared for Grade(s) 7

Province AB

Time Period(s) 1800-1900

Time allotment 5 périodes de 50 minutes

Brief Description of the Task

Cette leçon a reçu du financement et du soutien du ministère de l’Éducation de l’Alberta dans le but de soutenir l’implantation du curriculum en sciences humaines de la 1re à la 12e année. Le Calgary Regional Consortium (www.crcpd.ab.ca) a également fourni du soutien financier et non financier.

Dans cette leçon, les élèves travailleront en petits groupes pour explorer les causes et les conséquences des rébellions de 1837. Pour ce faire, ils travailleront avec des articles de journaux fictifs conçus pour mettre en lumière les évènements qui ont mené aux rébellions, les évènements qui ont eu lieu pendant les rébellions et les conséquences de ces évènements (évènements postérieurs). Pour les guider dans cette exploration, les élèves disposeront d’une série d’activités autogérées au cours desquelles ils étudieront les concepts reliés aux causes et aux conséquences. Ils établiront des liens entre des évènements dans le but de comprendre que les évènements historiques importants sont le résultat d’interactions complexes entre des actions qui, à première vue, ne semblent pas reliées entre elles.

 

Objectives

Objectifs en lien avec la pensée historique :

1. Les élèves auront une compréhension des concepts suivants de la pensée historique : pertinence historique; causes et conséquences.

2. Les élèves sauront faire la différence entre les causes et les évènements antérieurs aux rébellions de 1837 et entre les conséquences et les évènements postérieurs aux rébellions.

3. Les élèves seront en mesure d’établir des liens directs et indirects avec les causes des rébellions de 1837 et de les classer selon leur importance.

 

Required Knowledge & Skills

Les élèves devraient avoir des connaissances de base sur la structure des gouvernements du Haut-Canada et du Bas-Canada. En particulier, les élèves devraient savoir que les deux colonies avaient chacune une Chambre d’assemblée élue (seuls les hommes qui étaient propriétaires terriens pouvaient voter) ainsi qu’un Conseil législatif et un Conseil exécutif dont les membres étaient nommés. Le gouverneur du Bas-Canada et le lieutenant-gouverneur du Haut-Canada avaient le dernier mot sur toutes les décisions de nature politique. Les Conseils étaient composés d’hommes d’affaires ou de membres influents du clergé.

Ces gouvernements n’étaient pas « responsables », en ce sens que le gouverneur n’était pas obligé de respecter les décisions de l’Assemblée législative.

 

Detailed Instructions

Matériel requis

 

– Documents : DOC 1, Articles fictifs de journaux; DOC 2, Les rébellions de 1837 : explorer les causes et les conséquences; DOC 3, L’histoire de Cendrillon, est une bonne source pédagogique

– ciseaux

– bâtonnets de colle

– cartons pour affiches

– notes autocollantes (facultatif)

Étapes

1. Divisez les élèves en groupes de trois et distribuez les deux documents (DOC 1 et DOC 2) à chaque élève. Relisez le second paragraphe du présent document pour organiser les tâches à réaliser. Expliquez-leur que les articles de journaux ne sont pas réels, mais que ce sont des articles fictifs créés pour donner un aperçu des évènements de cette période.

2. Donnez-leur le temps de découper les articles et de les placer en ordre chronologique. Puis, les élèves devraient lire tous les articles afin d’acquérir une bonne compréhension des évènements et du contexte historique (45-55 minutes).

3. Expliquez-leur les différences entre une cause, un évènement antérieur, une conséquence et un évènement postérieur. Par le conte de Cendrillon, le DOC 3 pourrait vous aider à démontrer la façon d’utiliser les évènements.

Les prochaines étapes sont incluses et expliquées dans les documents remis aux élèves et avec lesquels ils pourront travailler en groupe.

4. Les élèves utilisent les articles fictifs pour créer et classer une liste de causes, d’évènements antérieurs, de conséquences ou d’évènements postérieurs. Cette étape leur permet de comprendre qu’il existe un contexte historique dans lequel prennent place les évènements (antérieurs). Demandez-leur de chercher les liens entre les évènements qu’ils ont classés dans leur liste (certains évènements ont eu lieu au Bas-Canada, d’autres au Haut-Canada).

5. Suggestion de catégories :

Les causes pourraient inclure : articles 2, 5, 6, 15 (ceci est une cause de la Rébellion du Haut-Canada), 21, 23, 25, 26, 27.

Les évènements antérieurs pourraient inclure : articles 1, 4, 11, 24, 25, 28, 29.

Les conséquences pourraient inclure : articles 10, 14, 16, 17, 18, 30.

Les évènements postérieurs pourraient inclure : articles 12, 19, 22.

6. Les élèves classent les causes et les évènements antérieurs par thèmes. Deux thèmes sont fournis. Ils doivent trouver plusieurs autres thèmes qui, selon eux, auraient pu contribuer à la Rébellion. Ils doivent faire la différence entre les thèmes reliés au Haut-Canada et ceux reliés au Bas-Canada.

7. Pour mieux comprendre la complexité des interactions entre les causes et les évènements antérieurs, chaque groupe conçoit un réseau qui illustre l’interaction entre les évènements qui ont causé les rébellions de 1837. Demandez-leur de séparer les évènements qui ont eu lieu au Bas-Canada de ceux ayant pris place au Haut-Canada. De plus, ils devraient chercher des liens entre ces évènements.

Demandez-leur de créer ce réseau dans le DOC 2 que vous avez distribué. Lorsque terminé, en faire une affiche qui sera placée avec les autres affiches sur les murs de la classe afin que tous les élèves puissent voir comment les autres groupes ont interprété ces interactions. Les thèmes autour desquels pourrait être développé le réseau incluent : les problèmes avec le gouvernement, le favoritisme politique, la peur des États-Unis, la montée de la violence, les inquiétudes du Parti patriote et l’environnement économique. Activité supplémentaire : donnez des notes autocollantes aux élèves et demandez-leur d’apposer leurs questions et commentaires sur les affiches. Chaque groupe devra répondre à ces questions.

8. Les élèves étudient les articles afin de déterminer les rôles joués par les différentes personnes dans les rébellions. Ces personnes sont classées comme étant sympathisantes du gouvernement ou des rebelles. Invitez les élèves à remarquer que les actions des personnes ont eu des conséquences tant intentionnelles qu’involontaires. Cette section vise à développer une certaine compréhension du facteur humain.

9. Demandez aux élèves d’analyser les évènements antérieurs pour déterminer les conditions économiques et politiques de cette période et ainsi acquérir une meilleure compréhension du contexte historique des rébellions.

10. Pour étudier les conséquences, les élèves utilisent les articles et créent une liste des conséquences possibles qu’ils peuvent relier directement aux rébellions de 1837 et des évènements postérieurs qu’ils peuvent relier indirectement aux rébellions. Les thèmes reliés aux conséquences directes pourraient inclure les peines appliquées et les décisions politiques. Note : puisque cette activité traite des conséquences politiques, les élèves devraient se concentrer sur les conséquences politiques des rébellions.

11. Demandez aux élèves de classer l’impact sur le Canada de chaque évènement découlant des rébellions en utilisant une échelle de -5 (impact très négatif) à +5 (impact très positif). Ils devront expliquer leurs choix. Par exemple, est-ce que l’évènement a une conséquence principalement sur la famille, les politiques du pays, l’identité canadienne ou le type de gouvernement en place?

12. Pour conclure cette recherche, les élèves rédigent un texte dans lequel ils expliquent les conséquences à court et à long terme sur le Canada, à partir de l’hypothèse selon laquelle plusieurs évènements ayant causé les rébellions ne se seraient pas produits. En particulier, les élèves doivent identifier le ou les évènements qui ne se sont pas produits ainsi que les conséquences à court et à long terme pour le Canada. Ils doivent réfléchir à la façon dont la nouvelle séquence d’évènements pourrait avoir des conséquences sur l’identité canadienne, la structure du gouvernement, la citoyenneté, le désir de devenir indépendant de la Grande-Bretagne, l’économie et sur d’autres aspects du Canada à l’époque et aujourd’hui.

 

Outcomes

Compétences en pensée historique

  • développer une compréhension des concepts de cause, d’évènement antérieur, de conséquence et d’évènement postérieur
  • faire la différence entre les concepts de cause, d’évènement antérieur, de conséquence et d’évènement postérieur en lien avec les rébellions de 1837
  • déterminer les liens directs et indirects avec les causes des rébellions de 1837 et les classer selon leur importance
  • déterminer les conséquences directes et indirectes des rébellions de 1837 et les classer selon leur importance
  • Programme d’études de l’Alberta
  • analyser les rébellions de 1837, mettre les personnes et les évènements en contexte (période et lieu)
  • évaluer d’un œil critique la façon dont les évènements politiques, économiques et militaires ont été des facteurs qui ont établi les bases du Canada (ABED Specific Knowledge and Understanding Outcome 7.1.6)
  • construire une compréhension de la façon dont l’Acte d’Union de 1840 était en fait une tentative de régler les questions soulevées par les rébellions de 1837 et de 1838 au Bas-Canada et au Haut-Canada (ABED Specific Knowledge and Understanding Outcome 7.1.6.8)

 

Rubric

What is a Benchmark?

<p>John W. Hartman Center for Sales, Advertising &amp; Marketing History,<br />Duke University Rare Book, Manuscript, and Special Collections</p>

A surveyor cut a "benchmark" into a stone or a wall when measuring the altitude and/or level of a tract of land. A bracket called a "bench" was secured in the cut to mount the surveying equipment, and all subsequent measurements were made in reference to the position and height of that mark.

The term "benchmark" was first used around 1842 to refer to a standard of quality by which achievement may be measured.

The foundation documents available through the Benchmarks site attempt to help teachers establish standards for assessing student learning of the modes of thought that constitute historical thinking.

John W. Hartman Center for Sales, Advertising & Marketing History,
Duke University Rare Book, Manuscript, and Special Collections