Les pensionnats indiens

Concept(s) Continuity and Change, Primary Source Evidence

Exemplary example of Continuity and Change

Prepared for Grade(s) 7

Province AB

Time Period(s) 1800-1900, 1900-present

Time allotment 5 périodes de 60 minutes

Brief Description of the Task

Cette leçon a reçu du financement et du soutien du ministère de l’Éducation de l’Alberta dans le but de soutenir l’implantation du curriculum en sciences humaines de la 1re à la 12e année. Le Calgary Regional Consortium (www.crcpd.ab.ca) a également offert du soutien financier et en nature.

Cette leçon explore l’expérience des enfants autochtones dans le système canadien de pensionnats. Afin d’offrir aux élèves des éléments contextuels sur les pensionnats, une présentation PowerPoint est jointe à ce document. Des questions, des activités et des projets de recherche sont inclus afin de stimuler une réflexion sur la pertinence historique, la preuve ainsi que sur la continuité et le changement, le tout en lien avec la présence de cette problématique au Canada aujourd’hui. Pour étudier ces concepts, les élèves analyseront des sources primaires et secondaires, incluant le récit touchant d’une ancienne résidente d’un pensionnat indien en Saskatchewan.

 

Required Knowledge & Skills

Pour compléter cette tâche, les élèves doivent :

  • avoir les compétences en lecture du niveau de la 7e année
  • avoir des connaissances de bases en informatique et Internet
  • savoir naviguer dans une présentation PowerPoint et dans Internet
  • avoir une connaissance de base des Premières Nations et connaître le vocabulaire énuméré dans le DOC 1, Introduction
  • avoir étudié les sujets reliés aux premiers explorateurs européens, aux missionnaires et au commerce des fourrures au Canada
  • avoir commencé l’étude de la Confédération
  • avoir une compréhension de base du concept de pertinence historique
  • savoir faire la différence entre les sources primaires et secondaires
  • savoir que la continuité et le changement coexistent dans le temps

Detailed Instructions

Contexte : Cette leçon devrait être accompagnée des manuels scolaires suivants : Our Canada: Origins, Peoples, Perspectives (en anglais) ou Voix et visions : une histoire du Canada. Le point d’entrée de cette leçon est la période préConfédération de l’histoire du Canada entre 1800 et 1867.

Avant de commencer, vous pourriez informer vos élèves que le mot Indien nous est arrivé par l’entremise de Christophe Colomb. Lorsqu’il est arrivé en Amérique, il pensait être en Inde. Il a donc nommé Indiens les Taïnos, les premières personnes qu’il a rencontrées. Ce nom est resté et est devenu le nom décrivant les peuples et les communautés autochtones en Amérique du Nord et en Amérique du Sud.

Première partie – Activité d’introduction

1. Avant de commencer la leçon, les élèves qui utilisent le manuel Our Canada: Origins, Peoples, Perspectives devraient lire la page 254 et ceux qui utilisent le manuel Voix et visions : une histoire du Canada devraient lire la page 237.

2. Afin de présenter le sujet des pensionnats indiens au Canada, donnez à chaque élève une copie du fichier DOC 1, Introduction. Demandez-leur de regarder la photographie de Thomas Moore avant et après son entrée au pensionnat de Regina en 1897. En groupe, discutez des différences entre les deux photos, puis demandez aux élèves de remplir le tableau « avant et après », en y incluant le plus de détails possible.

3. Discutez des changements qui peuvent être observés et des raisons qui ont provoqué ces changements. Demandez aux élèves de trouver des raisons possibles et de les inscrire sur leur feuille de travail. Une fois que c’est fait, révisez les mots de vocabulaire requis pour la leçon. Donnez des exemples et des explications lorsque nécessaire pour aider les élèves à mieux comprendre le vocabulaire. Demandez-leur de répondre dans leurs mots aux questions sur les changements apportés à l’apparence du jeune Autochtone.

Deuxième partie – Présentation PowerPoint sur les pensionnats indiens

4. Donnez aux élèves une copie du fichier DOC 2, La pertinence historique. Les élèves qui utilisent le manuel Our Canada: Origins, Peoples, Perspectives devraient lire la page 313. Avant de visionner la présentation, réviser les critères de pertinence historique (cet évènement a profondément affecté de nombreuses personnes au cours d’une longue période; il nous révèle quelque chose sur le passé).

5. Expliquez aux élèves le concept de la pensée historique relié à la continuité et au changement. Expliquez-leur qu’une des façons utilisées par les historiens pour trouver des éléments de continuité et de changement est l’identification d’éléments de la vie qui se sont améliorés ou détériorés. Cela aide à générer des idées expliquant ce qui a changé et ce qui est resté stable.

6. Pour aider les élèves à comprendre, demandez-leur de revenir au moment où ils avaient neuf ans et de penser aux façons dont leur vie a changé depuis. Quels sont les aspects qui se sont améliorés (par ex., plus de liberté, meilleur environnement scolaire, la possibilité de faire leurs propres choix, des vêtements et des jeux plus tendances, un plus grand nombre d’amis) et quelles sont les choses qui sont moins agréables (par ex., plus de cliques à l’école, plus de responsabilités et de stress)? Allez plus loin en leur demandant de penser aux aspects de leur vie qui sont restés inchangés (par ex., ils vivent encore à la maison et dans la même ville, ils doivent encore demander de l’argent de poche à leurs parents, ils pratiquent les mêmes sports) et les aspects qui ont changé (ils ont grandi, leurs goûts ont changé, ils écoutent d’autres styles musicaux).

7. Écrivez les réponses des élèves au tableau sous deux titres différents : 1) ce qui a changé dans ma vie, et 2) ce qui n’a pas changé dans ma vie.

8. Expliquez aux élèves que lorsque les historiens regardent le passé ― qui est fait de tout ce qui est arrivé à tout le monde depuis le début des temps ― ils doivent donner un sens à ce qui est arrivé. Une des façons d’y arriver est d’établir une liste de ce qui a changé et de ce qui est resté inchangé. Dites-leur que l’exercice qu’ils viennent de terminer faisait appel au concept de la continuité et du changement, le même concept que les historiens utilisent pour faire leur travail.

Donnez-leur des exemples de choses auxquelles les historiens pensent lorsqu’ils réfléchissent à la continuité et au changement :

--> La continuité et le changement sont reliés entre eux : le processus du changement se fait généralement en continu; ce n’est pas une série d’évènements isolés qui arrivent séparément.

--> Certains aspects de la vie changent plus rapidement que d’autres à certaines périodes. Les points tournants aident à trouver les changements.

--> L’évaluation du changement dans le temps se fait en analysant les périodes de progrès et de déclin.

--> La chronologie et la périodisation peuvent aider à organiser notre compréhension de la continuité et du changement.

Le concept de continuité et de changement est un concept abstrait et difficile à comprendre au début. Pour trouver des stratégies qui aideront les élèves à faire des liens entre les différents aspects de continuité et de changement et des éléments qui s’appliquent à leur vie, allez sur le site du Projet de la pensée historique (http://historicalthinking.ca/fr).

9. Lorsque les élèves comprennent le concept de continuité et de changement, lisez les questions incluses dans le fichier DOC 2, La pertinence historique. Engagez la discussion avec les élèves et dites-leur qu’ils auront maintenant l’occasion de visionner une présentation PowerPoint sur le système des pensionnats. Ils devront ensuite répondre aux questions. Ils pourraient répondre aux questions pendant la présentation ou après le visionnement. Une fois le visionnement terminé, demandez-leur s’ils ont appris quelque chose qui les a surpris. Après en avoir discuté, demandez-leur de répondre aux questions auxquelles ils n’avaient pas encore répondu.

Troisième partie – Analyser une photographie historique

10. Expliquez aux élèves qu’ils utiliseront des sources primaires et secondaires pour construire leur connaissance du passé. Donnez-leur une copie du fichier DOC 3, Analyse d’une photographie historique. Demandez-leur quelle est la différence entre une source primaire, telle que cette photo dans un pensionnat, et une source secondaire, telle qu’un site web qui donne des renseignements sur cet évènement. Après que les élèves auront donné quelques réponses, expliquez qu’une source primaire est un artéfact produit pendant la période historique à l’étude (tel que des documents gouvernementaux, des journaux, des artéfacts culturels comme des bijoux ou des jouets), alors qu’une source secondaire offre de l’information sur l’évènement ou la période dont il est question. Les sources secondaires sont souvent produites après la période à l’étude.

Commencez une discussion sur la photographie en demandant aux élèves de comparer la classe dans la photographie avec la leur. Vous pourriez leur demander de répondre aux questions du document seul ou en groupe.

Quatrième partie – Étudier les sources de renseignement

11. Lors de cette activité, les élèves apprennent comment les historiens utilisent les éléments de preuve provenant des sources primaires pour construire leur connaissance du passé. Expliquez-leur que, lorsque nous étudions l’histoire, c’est important de se baser sur des preuves afin de nous assurer que notre compréhension du passé est exacte.

Ils étudieront maintenant les sources d’information de la présentation PowerPoint afin de découvrir si ces renseignements devraient être considérés comme étant valides d’un point de vue historique. Pour ce faire, ils chercheront des preuves historiques afin de s’assurer que les faits et les renseignements sont vraiment exacts.

Expliquez-leur que cette preuve historique peut notamment se présenter sous la forme de registres gouvernementaux, d’artéfacts, de témoignages, de documents, de reliques et de photographies. Une carte de fête pour les 40 ans d’une personne qui contient un nom et une date peut être un élément de preuve utile pour de nombreuses raisons. Par exemple, elle pourrait aider à établir l’âge du personnage historique et à identifier les personnes qui étaient proches de cette personne.

Expliquez aux élèves que la présentation PowerPoint se base sur plusieurs sites web pour l’information; cependant, est-ce que ce sont des sources fiables? Où ces renseignements ont-ils été trouvés? Quelles sont les hypothèses ou les perspectives qui sont évidentes dans l’information fournie par cette source?

Pour trouver des stratégies qui aideront les élèves à comprendre comment les historiens utilisent les éléments de preuve pour vérifier et pour construire les récits historiques en lien avec un évènement particulier, allez sur le site du Projet de la pensée historique (http://historicalthinking.ca/fr).

Cinquième partie – Une lettre de souvenirs

12. Les élèves évaluent plusieurs sources contenant des éléments de preuve sur les pensionnats et ils utilisent ces éléments pour exprimer ce qu’ils comprennent de la vie d’un élève dans un pensionnat. Commencez en montrant aux élèves une source primaire qui prend la forme d’une lettre personnelle, soit le fichier DOC 4, Une lettre de souvenirs.

J’ai (Gail Smith, l’auteure du présent document) reçu cette lettre parce que j’avais envoyé à une amie proche de ma famille une liste de questions en préparation à une entrevue que je voulais faire avec elle. J’ai grandi avec les enfants d’Elsie Coocum, et Elsie et son mari sont demeurés de bons amis de mes parents. Au cours de notre enfance, nous avons passé plusieurs vacances ensemble et nous avons eu l’occasion de fêter et de passer de très bons moments ensemble. Jamais il n’a été dit que cette famille était autochtone, crie, métisse ou d’une autre culture. Mes parents avaient des amis de toutes les nationalités et je croyais vraiment que j’avais été élevée dans une famille sans préjugés. Ce n’est que des années plus tard que j’ai réalisé que cette famille avait des ancêtres autochtones/cris.

Une copie de la lettre originale est jointe. Pour rendre la lecture plus facile, j’ai édité la lettre et je l’ai transcrite à l’ordinateur. À la fin de la lettre, les élèves trouveront des questions à répondre et une activité à faire, soit rédiger une lettre à Elsie.

Sixième partie – Activité de réflexion et évaluation finale (optionnelles)

13. Comme dernier exercice de réflexion en groupe, récapitulez avec les élèves ce qu’ils ont appris sur les pensionnats indiens par rapport aux sujets suivants :

a. La continuité et le changement

b. La preuve historique (les sources primaires et secondaires)

Après la discussion, les élèves devront rédiger un paragraphe sur ce qu’ils ont appris au sujet des pensionnats indiens.

 

Outcomes

Objectifs en lien avec la pensée historique :

  1. Les élèves pourront démontrer l’importance d’un évènement, d’une personne ou d’une création (les pensionnats indiens au Canada) en illustrant comment il met en lumière un fait qui existe depuis longtemps et qui émerge dans l’actualité canadienne. Ils pourront aussi expliquer comment et pourquoi la pertinence historique varie au fil du temps et selon les groupes concernés.
  2. Les élèves pourront utiliser les sources primaires et secondaires pour construire un récit original d’un évènement historique.
  3. Les élèves pourront expliquer les éléments reliés à la continuité et au changement au cours d’une période de l’histoire. Ils pourront énumérer les changements que subissent au fil du temps certains aspects de la vie que nous pensons être statiques; ils pourront reconnaître la continuité de certains aspects de la vie que nous pensons être changeants au fil du temps. Ils comprendront que la périodisation et les idées reliées au progrès et au déclin peuvent varier selon les objectifs et le point de vue.

 

What is a Benchmark?

<p>John W. Hartman Center for Sales, Advertising &amp; Marketing History,<br />Duke University Rare Book, Manuscript, and Special Collections</p>

A surveyor cut a "benchmark" into a stone or a wall when measuring the altitude and/or level of a tract of land. A bracket called a "bench" was secured in the cut to mount the surveying equipment, and all subsequent measurements were made in reference to the position and height of that mark.

The term "benchmark" was first used around 1842 to refer to a standard of quality by which achievement may be measured.

The foundation documents available through the Benchmarks site attempt to help teachers establish standards for assessing student learning of the modes of thought that constitute historical thinking.

John W. Hartman Center for Sales, Advertising & Marketing History,
Duke University Rare Book, Manuscript, and Special Collections