Les affaires non classées de l’histoire – L’affaire de la Florence Nightingale écossaise

Concept(s) Historical Significance, Primary Source Evidence

Exemplary example of Primary Source Evidence

Prepared for Grade(s) 11

Province BC

Time Period(s) 1900-present

Time allotment 3 à 4 périodes d’environ 75 minutes

Brief Description of the Task

Pendant une vague de chaleur qui a frappé Vancouver à l’été 1924, le corps de Janet K. Smith, une bonne d’enfants écossaise de 22 ans, a été découvert dans la résidence d’une famille très connue de Shaughnessy Heights. Deux enquêtes du coroner n’ont pas réussi à élucider les causes du décès. Était-ce un accident? Un suicide? Ou un crime? L’intérêt pour « l’affaire de la Florence Nightingale écossaise » s’est accru lorsqu’un jeune Chinois fut accusé du meurtre de Janet Smith. L’affaire a marqué l’actualité (souvent à la une des journaux) pendant plus d’une année. Aucune condamnation n’a été prononcée et la mort de Janet Smith est demeurée un mystère jusqu’à ce jour. 

Votre équipe de détectives historiques a reçu le dossier sur la mort de Janet Smith, « une affaire non classée ». Votre mandat est d’examiner à nouveau les fragments de preuves documentaires contenus dans le dossier et reliés à certains éléments à sensation de cette affaire. Tout en faisant le tri de la preuve (le type de source, sa fiabilité, etc.), portez attention aux détails qui sont révélés sur cette affaire et sur la société de Vancouver à cette période. Bien que cette affaire ait été une grosse nouvelle à l’époque (et qu’elle reçoive encore une certaine attention médiatique à ce jour), est-ce qu’on peut affirmer que c’est un évènement qui a une « pertinence historique »? Après avoir réfléchi sur la preuve, regardez les différentes hypothèses qui ont été émises pour expliquer la mort de Janet Smith. Quelle hypothèse est la mieux appuyée par la preuve (à partir des documents que vous avez reçus)? Lorsque votre groupe aura choisi l’hypothèse qui offre la meilleure explication, « reconstituez la scène du crime » en préparant un récit plausible des évènements qui ont mené à la mort de cette femme qu’on appelait la « Florence Nightingale écossaise ».

Objectives

Compétences en pensée historique

Les élèves utiliseront les critères suivants pour évaluer le niveau de pertinence historique :

a. Donne lieu à un changement

Profondeur : La mesure dans laquelle l’événement a affecté les gens

Quantité : Le nombre de personnes qui ont été affectées par cet évènement dans le passé

Durée : La durée pendant laquelle des personnes ont été affectées par cet évènement

b. Agent révélateur – L’évènement nous éclaire sur les enjeux récurrents de l’histoire et de la vie contemporaine

Les élèves apprendront à travailler avec des sources primaires :

  • Ils sauront identifier les types de sources reçus comme éléments de preuve tout en examinant les questions suivantes : qu’est-ce que ces sources nous révèlent sur le sujet? Qu’est-ce qu’on peut déduire sur le ou les auteurs en lisant ou en regardant ces sources? Qu’est-ce que ces sources nous disent sur le contexte historique? Quelles sont les limites de ces sources? Quelles questions pouvons-nous poser sur la preuve présentée?
  • Ils sauront utiliser la preuve pour appuyer leurs hypothèses.

 

Required Knowledge & Skills

Pour accomplir cette tâche, les élèves devront :

  • avoir une compréhension de base du concept de pertinence historique
  • savoir faire la différence entre les sources primaires et secondaires
  • avoir déjà travaillé avec des sources primaires et secondaires dans le but de construire un récit historique

Detailed Instructions

1. Divisez les élèves en groupes de 4 ou 5 et demandez-leur d’imaginer qu’ils forment des équipes de détectives historiques dont le rôle est de tenter de résoudre des affaires historiques « non classées ». Au cours des trois ou quatre prochains cours, ils tenteront de résoudre « l’affaire de la Florence Nightingale écossaise ». 

2. Situez le contexte en leur donnant un aperçu de l’affaire Janet Smith. Les enseignants qui ne connaissent pas cette affaire peuvent lire l’article rédigé par Ed Starkins dans la Greater Vancouver Urban Encyclopedia (1997) (en anglais seulement). Cependant, la brève description en introduction du présent document devrait être suffisante. Une révision des concepts du Projet de la pensée historique concernant la pertinence historique et la preuve pourrait s’avérer utile aux élèves. Distribuez à chaque équipe un « dossier de l’affaire » qui inclut une copie de tous les documents de la leçon. 

3. Demandez aux élèves de sortir la copie du DOC 1 qui contient les 12 textes reliés à l’affaire Janet Smith. Ces textes regroupent des sources primaires (des récits faits par les journaux et une esquisse de la scène du crime faite par les policiers), des sources secondaires (un tableau tiré d’un manuel scolaire et un article encyclopédique) ainsi qu’une fiction « historique ». Ces textes donnent des preuves soutenant différentes hypothèses sur la façon dont est morte Janet Smith. De plus, ils démontrent pourquoi la presse a accordé autant d’importance à cette affaire. Les équipes devraient examiner les textes avec l’objectif d’établir l’hypothèse la plus plausible (mais qui ne peut être entièrement vérifiée) expliquant la mort de Janet Smith, le tout basé sur la preuve la plus solide qui soit disponible. 

4. Dans le DOC 2, on demande aux groupes d’évaluer de manière critique la preuve textuelle qu’ils ont reçue. Pour ce faire, ils devront compléter un tableau, c'est-à-dire indiquer le type de source analysée et évaluer sa fiabilité sur une échelle de 1 à 5 (1 étant le moins fiable et 5 le plus fiable). Les élèves devront être en mesure de justifier leurs évaluations. Ils devront ensuite répondre à trois questions sur la preuve et sur l’affaire en général. Idéalement, les élèves évoqueront dans leurs réponses ce que les textes révèlent sur la société de Vancouver à cette époque tout en réfléchissant à la « pertinence historique » de l’affaire Janet Smith (selon les critères du Projet de la pensée historique). 

5. Après avoir étudié la preuve, les groupes doivent relier les éléments de preuve aux quatre hypothèses principales qui ont été mises de l’avant au cours de cette affaire. Ces hypothèses sont énumérées dans le tableau du DOC 3. Les élèves devront réfléchir à chacune des hypothèses inscrites dans le tableau et y entrer la preuve issue des textes appuyant cette hypothèse. Ils pourraient soumettre leur propre hypothèse s’ils pensent avoir assez de preuves documentaires pour l’appuyer. Idéalement, en travaillant avec le DOC 3, les élèves pourront justifier l’hypothèse qui, selon eux, comporte la meilleure explication quant à la mort prématurée de Janet Smith. 

6. Finalement, à l’aide du DOC 4, les groupes doivent « reconstituer la scène du crime » en choisissant l’hypothèse qui, selon eux, est la plus probable, basée sur la preuve, et en préparant un récit historique plausible (mais qui ne peut être vérifié en totalité) des évènements qui ont mené à la mort de Janet Smith. Les élèves doivent utiliser la preuve trouvée dans les textes pour appuyer leurs affirmations. 

7. La rubrique d’évaluation repose sur un cadre d’évaluation global. Les enseignants doivent évaluer chaque document remis aux élèves sur une échelle de 1 à 4. Cette échelle peut être « pondérée » si l’enseignant désire donner plus de valeur à une tâche en particulier.

Outcomes

À la fin de cette leçon, les élèves pourront :

  1. Démontrer une capacité de pensée critique, incluant la capacité de formuler des hypothèses et les arguments les appuyant
     
  2. Démontrer une compréhension des sources primaires et secondaires et la capacité d’évaluer et d’interpréter les données en termes d’exactitude, de fiabilité, de préjugés et de perspective
     
  3. Démontrer les aptitudes associées à la citoyenneté active, incluant la capacité de :
  • collaborer avec les autres et de les consulter
  • respecter la contribution des autres membres de l’équipe
  • interagir avec assurance 

Rubric

What is a Benchmark?

<p>John W. Hartman Center for Sales, Advertising &amp; Marketing History,<br />Duke University Rare Book, Manuscript, and Special Collections</p>

A surveyor cut a "benchmark" into a stone or a wall when measuring the altitude and/or level of a tract of land. A bracket called a "bench" was secured in the cut to mount the surveying equipment, and all subsequent measurements were made in reference to the position and height of that mark.

The term "benchmark" was first used around 1842 to refer to a standard of quality by which achievement may be measured.

The foundation documents available through the Benchmarks site attempt to help teachers establish standards for assessing student learning of the modes of thought that constitute historical thinking.

John W. Hartman Center for Sales, Advertising & Marketing History,
Duke University Rare Book, Manuscript, and Special Collections